Vous êtes ici

Cerliponase Alpha par voie intracérébroventriculaire chez les enfants atteints d’une Ceroide Lipofuscinose type 2 (CLN2) : Résultats intermédiaires d'une étude d’extension de phase 2 en cours

Schulz, N. Specchio, P. Gissen, E. de los Reyes, H. Cahan, P. Slasor, T. Ajayi, D. Jacoby. University Medical Center Hamburg- Eppendorf, Hamburg, Germany

Objectif

a Céroïde-lipofuscinose neuronale 2 (CLN2), maladie neurodégénérative héréditaire et rare de surcharge lysosomale, est due à une carence en TPP1 et se caractérise par des crises épileptiques, une ataxie, une perte de la fonction motrice et du langage, une cécité et un décès précoce. Une étude de phase 1/2 (NCT01907087) a démontré qu’une perfusion intracérébroventriculaire (ICV) de 300 mg de cerliponase Alpha,forme recombinante de l’enzyme humaine TPP1, toutes les deux semaines pendant 48 semaines, était associée à la diminution de la progression de la maladie CLN2. Cette étude d'extension (NCT02485899) évalue l'innocuité et l'efficacité à long terme de la cerliponase alpha administrée par voie ICV chez les enfants avec une maladie CLN2 jusqu'à 240 semaines.

Méthodes

Les sujets qui ont terminé l'étude de phase 1/2 ont été inclus dans cette étude d'extension ouverte et ont continué à recevoir 300 mg de cerliponase Alpha. Les données cumulatives des deux études ont été utilisées pour évaluer la sécurité à long terme (évaluée par l'analyse des évènements indésirables (EIs)) et l'efficacité (évaluée par les changements relatifs aux fonctions motrices et du langage (ML) en utilisant l'échelle de notation clinique de la CLN2).

Résultats

Un total de 24 sujets ont été initialement traités avec de la cerliponase alfa dans l'étude de phase 1/2 (9 de sexe masculin, 15 de sexe féminin, âge moyen (SD) de 4,3 ans (1,24)); 23 sujets inclus dans l’étude d’extension (74 -124 semaines d'exposition totale). Tous ont rapporté des EIs ; la plupart étaient de Grade 1 – 2. Les EIs les plus fréquemment observés étaient une fièvre, l'hypersensibilité et une crise d'épilepsie . Dix-neuf patients (79%) présentaient au moins un EI grave, pour la plupart cohérents avec une maladie neurodégénérative dans une population pédiatrique. Il a été observé une diminution significative du taux de déclin du score ML (moyenne (IC 95%): 0,32 (0,13, 0,52) points / 48 semaines, p <0,0001) par rapport au taux de déclin de 2,0 points / 48 semaines observé chez les patients non traités. Le taux de réponse (< perte de 2 points) à 81 semaines (87%, p = 0,0002) était inchangé par rapport à celui observé à 48 semaines, suggérant un effet durable du traitement.

Conclusions

Ces données suggèrent que la thérapie enzymatique de substitution avec la cerliponase alfa administrée par voie ICV a un profil de tolérance acceptable et un effet durable.

 


References

http://dx.doi.org/10.1016/j.ejpn.2017.04.989